devenir-bon-eleve.fr

2-Des difficultés ? Quelques pistes pour y remédier...

mercredi 10 août 2016 par Annick Blanc

Il y a certes les connaissances, les méthodes et techniques à acquérir pour devenir un "bon élève", c’est-à-dire un élève qui poursuit sans souci particulier sa scolarité...

Mais un certain nombre d’entre eux, malgré leur travail et leurs connaissances rencontrent des difficultés, n’ont pas les résultats escomptés...

Manque de confiance en soi, manque de motivation, manque d’organisation....mais parfois des détails plus subtils, qui échappent au non-spécialiste, génèrent ces résultats en demi-teinte.

L’enfant semble lire couramment, mais en fait ne comprend pas toujours correctement ce qu’il a lu, particulièrement lorsqu’il s’agit de consignes d’exercices ou de problèmes.

Il semble maîtriser les mécanismes ou techniques opératoires, mais leur sens lui échappe et les problèmes....posent problème justement...

ll semble vraiment bien comprendre ce qu’on apprend, mais les résultats ne sont pas terribles en évaluation ou les réponses "étonnantes" parfois... Il est même parfois maladroit, ou rend un travail très sale...

Mes trente années de pratique en classe m’ont permis d’acquérir une certaine expérience de ces "subtilités" et de faire progresser, dans le cadre de ma classe, un certain nombre de ces élèves dits "en difficulté". Cette difficulté pouvait provenir de plein de facteurs différents, tellement différents que parfois ces élèves "en difficulté" s’avéraient être, après test, des élèves à "Haut Potentiels" ou "surdoués" !! D’où la nécessité de bien repérer ce qui posait problème pour essayer d’apporter l’aide adaptée...

Je travaillais un peu plus avec eux aussi bien sur la matière scolaire proprement dite (l’orthographe grammaticale, la division...) que sur tout ce qui se situe autour et qui permet de réussir : sens des activités scolaires, lecture fine, confiance en soi, utilisation des points forts pour renforcer les points faibles (on a tous différentes "intelligences", différentes manières de mémoriser... ). Je constatais des progrès...mais le nombre important d’élèves était tout de même un frein...

Aujourd’hui, dans le cadre de mon travail à domicile, avec une relation individuelle (ou éventuellement à 2 ou 3 élèves), avec une personnalisation très fine de l’aide apportée, les progrès sont plus rapides et redonnent plus vite confiance... Pour l’élève comme pour moi, c’est quelque chose de très positif et valorisant...